Journal de bord Volontariats

📍 Road-trip en Gaspésie: voyage et volontariats

septembre 2, 2021
coucher de soleil gaspesie

Après 8 mois à Montréal au Québec, l’heure était venue de reprendre mon projet de voyage / volontariat. J’ai donc aménager ma voiture en SUV Camper et j’ai pris la route vers la Gaspésie en attendant que les frontières de l’Ontario s’ouvrent pour mon autre aventure dans l’Ouest. Ces 2 mois en Gaspésie ont été incroyables. Tout le monde te parle de la Gaspésie avec des étoiles dans les yeux mais tant que tu ne l’as pas vu de tes propres yeux, tu ne peux pas imaginer à quel point c’est magique. J’ai passé deux mois hors du temps, déconnectée de ma vie stressante et connectée à une nature omniprésente.

Mon road trip en Gaspésie se découpe en plusieurs parties et j’ai décidé de faire plusieurs articles car trop de texte et trop de photos 😅

La route vers Matane: mon premier dodo dans mon SUV Camper

Quand j’ai quitté mon appartement à Laval, j’étais vraiment surexcitée. Plus de travail, plus de logement, j’étais complètement libre avec juste ma voiture et toute ma petite vie dedans. Ma première étape a été Rivière-du-Loup où j’ai pu tester ma capacité à trouver un nice spot pour dormir dans ma voiture. J’ai d’abord utilisé l’application IOVERLANDER qui m’a mené sur une petite route au bord du fleuve. Le spot qui était indiqué ne me séduisait pas mais j’ai trouvé un autre endroit vraiment tranquille au bord de l’eau.

Une première nuit magique où j’ai dormi plus de 10h! Je crois que le matelas était entièrement validé. 

Le lendemain, je me suis rendue au Parc national du Lac‑Témiscouata. Une sacrée expérience qui m’a pas mal appris. Je n’avais plus d’essence, pas de réseau et je me suis engouffrée dans un chemin de gravelle un bon 30 minutes. Mais à chaque épreuve sa récompense puisque j’ai vu un orignal sur le bord du chemin… quelques secondes seulement… je ne me doutais pas de tous les orignaux que j’allais pouvoir observer longuement en Gaspésie. Ma randonnée a aussi été épique car je n’ai jamais eu aussi peur sur un sentier. En fait je venais de réaliser que potentiellement j’étais dans un secteur à ours. Je n’ai jamais marché aussi vite de toute ma vie! 6km aller-retour. Pour l’essence, j’ai vraiment peiné à trouver une station ouverte mais finalement j’ai trouvé dans un petit village. Leçon n°1: toujours faire le plein quand je suis à 1/3 de mon réservoir.  Puis j’ai repris la route vers mon volontariat, direction Sainte-Félicité.

Je n’aurais pas pu espérer mieux pour un départ en road-trip! C’est un nouveau style de vie que je découvre, celui de vivre au jour le jour sur la route.

Gaspésie partie 1


C’était la première fois que je faisais un volontariat et l’expérience a été incroyable avec une belle amitié en prime.

Gaspésie Partie 2

  • Mon second volontariat en Gaspésie: L’auberge de Forillon
  • La boucle de la Gaspésie

Une deuxième partie plus complexe où je me rends compte des effets moins positifs du voyage sur la route. Puis de nouveau des sourires, des rencontres, la fêtes, le feu, les animaux… les baleines!


ARTICLE EN COURS DE RÉDACTION


You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.